Un chick lit écrit par un homme, si si !

Hello les copines !

Les hommes peuvent-ils nous comprendre ? Eh bien, avant de lire ce roman, je n’en étais pas convaincue mais maintenant la réponse est oui ! Gilles Legardinier, lui, a saisi notre complexité ! En tout cas, j’avoue m’être reconnue en Julie, son héroïne dans Demain j’arrête !

J’étais intriguée de lire une comédie romantique écrite par un homme. Je n’ai pas été déçue ! Julie tombe amoureuse de son nouveau voisin : Ricardo, dis Ric, Patatras. Et une fille amoureuse ferait n’importe quoi, l’auteur nous a bien eu sur ce coup là !

Le roman est très drôle, il faut avouer que nous lui donnons matière ! Julie est à fond : elle se bloque la main dans la boite aux lettres de Ric. Elle trafique son ordinateur pour lui demander de le réparer -les filles, que la première qui n’a jamais utilisé son ordi comme alibi pour appeler un garçon, jette la première pierre !

Le passage où j’ai le plus pleurer de rire est celui du soutien-gorge. C’est tellement crédible !

Julie se prépare pour leur premier rendez-vous. Ric vient diner chez elle. Elle se prépare, donc face au dilemme du ‘comment je m’habille ?’… Julie opte pour sa petite robe de couleur crème. Problème : quand elle bouge, on aperçoit son soutien-gorge, page 147 : « J’hésite, je tergiverse, et puis emportée par l’élan qui bouleverse ma vie, je décide pour la première fois, de ne pas mettre de soutien-gorge. Ce diner là, je ne veux le rater pour rien au monde. »

Résultat : pendant le diner, son ordinateur explose. Ils se rabattent dans l’appartement de Ric pour finir la soirée et là, fuite d’eau dans la salle de bain ! Ils se retrouvent trempés. Une robe crème toute mouillée, ça ne laisse plus aucune place à l’imagination… Bref, c’est comme un maillot de bain blanc, ce n’est jamais une bonne idée lol

Chick lit à lire absolument !

Bisous,
Laure