L’étiquette ‘chick lit’ : est-ce la honte ?

Hello les filles,

Vous le savez, je suis une grande fan de Sophie Kinsella. Elle est pour moi la reine des chick lit et quand je dis cela, c’est avec admiration.

Je suis son actu of course, je l’adore ! Et sa dernière interview pour The Guardian, un journal anglais, m’a interpellée. La journaliste Decca Aitkenhead se demande pourquoi une femme intelligente comme Sophie Kinsella, qui a étudié l’économie à Oxford, écrit des livres stupides.

Pardon, ‘stupides’, vous dites ????!!! Oui, elle lui pose la question quasi directement et voici la réponse de mon auteur préférée : “Vous pouvez être très intelligente et en même temps maladroite et désorganisée. (…) Parler d’une personne qui ne ferait jamais d’erreur, dont la vie perso ne serait jamais un désastre, qui ne s’inquièterait jamais de son équilibre de vie avec son travail ? Je pense que ce serait un leurre. Ce que j’écris, c’est la vraie vie. »

Bah oui ! Bien dit ! Ce sont tous les travers de ses héroïnes qui nous font rire. Lire la vie de Madame Parfaite ?! Moins drôle… Et je ne trouve pas que ce soit une question d’intelligence. Passons… J’étais plus inquiète sur le coup en lisant un autre article dont le titre était « Le déclin de la chick lit »… il ne manquerait plus que ca !
Dans cet article, sur le site du journal de San Diego, Jennifer Coburn note que les étagères de nos librairies sont de moins en moins roses paillettes…

Ne paniquer pas les filles, Jill Marr, agent littéraire, nous rassure en lui disant: « Tous les livres sont plus difficiles à vendre. » et ajoute que les chick lit marcheront toujours car « les femmes achètent beaucoup de livres et elles voudront toujours lire sur des soirées en ville, des chaussures en solde et le gars sexy d’à coté. » Je m’y reconnais totalement 😉

Ouf ! Vraiment pas de souci à avoir. En plus, nous allons être sauvées par les nouvelles technologies ! Et oui, figurez-vous qu’avec l’explosion des tablettes et des liseuses, l’achat des livres électroniques se démocratise. Et à notre avantage : « Ce qui se vend le mieux au format ebook ne correspond pas à ce qui se vend le mieux en librairie aujourd’hui. » nous explique Fanny Pradier dans un post sur le site acctualitte.com. Et devinez ? Les meilleures ventes sont : « les romans érotiques, la science-fiction, le développement personnel, entre astrologie, bit-lit et chick-lit… »

Même s’il apparaît donc que certaines d’entre nous sont complexées par leurs choix littéraires, moi je ne m’en offusque pas ! Je vous comprends les filles. Pour draguer le beau-style-artiste-romantique à la Fabrice Del Dongo de chez Gibert y’a mieux que le livre à la couverture flashy titrant ‘sexe et péripéties d’une blonde à New York’! C’est la vraie vie ca aussi lol

Bisous,
Laure

Si vous souhaitez lire les articles en entier et pratiquer votre anglais 😉 voici les liens :

http://www.guardian.co.uk/books/2012/feb/12/sophie-kinsella-highly-intelligent-ditzy-klutzy
http://www.utsandiego.com/news/2012/feb/11/the-decline-of-chick-lit/
http://www.actualitte.com/ebook/les-decomplexes-de-l-ebook-31788.htm